La Plèbe

Cher Journal,

Pierre Bourdieu, un sociologue qui n’est plus, explique que la richesse dépend de quatre facteurs : l’argent, le réseaux, la culture et le prestige. En les combinant, tu peux trouver ta place sur un repère orthonormé. C’est rigolo. Et quand tu n’as rien de tout ça, apparaît la virilité.

En ce qui concerne l’argent, le capital économique, c’est facile. Soit tu en as, soit tu n’en as pas. Et pour ceux de la deuxième catégorie, il est maintenant couramment admis que ce n’est pas « forcément » de leur faute, qu’ils ne le méritent pas « forcément » et que le succès dans le monde du travail au XXIe siècle n’est pas « forcément » une question de se sortir les doigts. Note que j’ai employé l’expression « couramment admis ».

Pour le capital culturel, c’est différent. Mon impression est qu’on tolère beaucoup moins le manque de connaissances de son prochain. Parce que cette fois, c’est de sa faute. Au lieu de rester devant la télé, il pourrait franchir les portes de la bibliothèque qui est gratuite. Mais s’il les franchit, attention, tout n’est pas gagné pour autant ! Qu’un Guillaume Musso se retrouve dans son sac et c’est l’opprobre ! Parce qu’il y a Culture et culture ! Œuvre et tout venant ! Beauf et pas beauf !

On est dans un pays moderne. Alors le beauf, il a le droit de vote. Sauf qu’il ne le fait jamais correctement ! En fait, il ne fait jamais rien correctement. Et tellement qu’il est ingrat, entre autre vices, parfois, il ne va même pas voter ! Il y a pourtant un argument massue pour l’inciter à le faire : son papi résistant (comme 40 000 000 de français à l’époque) s’est sacrifié pour qu’il puisse aller voter. Moi, je trouve cet argument complètement nul. Déjà, parce que beaucoup de nazis se sont aussi sacrifiés pour leurs idées… Ensuite, peut-être que c’est parce qu’ils sont respectueux de ce sacrifice qu’ils ne cautionnent plus ce qu’est devenu le système représentatif actuel. C’est qu’en termes de production de casseroles, Tefal a saisi l’OMC pour concurrence déloyale. Alors le plébéien descend dans la rue. Il réclame un Referendum d’Initiative Citoyenne, la lutte contre la fraude fiscale, une étique pour celle-ci avec le retour de ISF, un meilleur aménagement du territoire avec des services publiques qui fonctionnent, une revalorisation du taux horaires pour finir le mois sans vivre dans l’austérité constante. Cerise sur le gâteau, il explique que la transition écologique ne pourra pas se faire sans justice sociale.

Salopard d’extrémiste !

De ma fenêtre, je vois des gens qui descendent dans la rue depuis 3 mois et demi, qui comptent un nombre de mutilés impressionnant mais qui au lieu de crier vengeance, ne déclarent plus les manifs parce qu’ils se font matraqués de toutes façons. Ils continuent de réclamer le RIC pour chasser « nos représentants » légalement et pacifiquement. Si ça ce n’est pas de la maturité démocratique, je ne sais pas ce que c’est. Au Moyen-âge, lors d’émeutes, on dépecer les gens. Tout le XIXe est l’objet d’attentats de tous bords politiques. En mai 68, il y a une grève générale d’un mois et des affrontements à coups de pavés et de manches de pioche contre les CRS. Aujourd’hui, on s’offusque des agissements d’un boxeur isolé et on tremble devant un transpalette. On s’effare de voir un tag sur un monument mais on devient insensible aux mains arrachées et aux yeux qui explosent. ironie de l’histoire, les tagueurs sont aussi écharpés par des balles et des grenades. Même les policiers blessés et surmenés sont achetés avec 150 balles et un mars pour qu’ils continuent de servir loyalement Qu’en est-il de leur honneur ? Effectivement, les papys résistants doivent se retourner dans leur tombe. A mon avis ça fait longtemps qu’ils l’ont fait et ils sont plutôt en train de creuser. A ce rythme, la Chine verra bientôt des zombis en béret et en marinière assoiffé de sang piquette sortir de terre.

Au sujet du débat démocratie représentative contre démocratie directe, j’entends plusieurs arguments récurrents contre cette dernière.

« Cet instrument va déstabiliser la République puisqu’on pourra revenir sur tout ce qui a été fait. »

Il me semble que lorsqu’on remporte un vote, c’est qu’on a su convaincre et remporter l’adhésion de la majorité. Donc, il ne devrait pas y a voir de remise en cause des votes précédents. Je pense que derrière cet argument se cache l’ombre de 2005 et de 2007. Qu’on soit d’accord ou pas, le referendum sur le traité constitutionnel a été bafoué par les parlementaires. En cas de RIC, la question européenne viendra très rapidement sur le tapis, et c’est bien normal. Des décennies de « nécessités » politiques pourraient être remises en cause, mais si l’Europe ne se construit pas démocratiquement, elle s’expose à ce genre de retour de bâton.

Sur la question de la déstabilisation du gouvernement, là, les détracteurs marquent peut-être un point. Les élus ne risquent-ils pas de tout faire pour rester en place ? Au risque de devenir les populistes qu’ils dénoncent ? Diantre ! Peut-être qu’avec une limitation des mandats, cela n’aurait pas lieu.

« C’est le retour de la peine de mort et de l’avortement ! »

Je t’invite à relire le début de ce billet. Certains appellent ça du mépris de classe. Sache que la crainte de la populace remonte à l’Antiquité. Et si effectivement elle était ignare dans sa grande majorité, ce n’est plus le cas aujourd’hui puisqu’on est dans un pays qui emmène 80% d’une classe d’âge au bac. Soit des gens rompus à un minimum de culture générale, capable de lire et de faire tourner 2 ou 3 arguments dans leur tête.

« Lors d’un referendum, les gens votent pour ou contre une personne et ne répondent jamais à la question. »

Si le referendum est à l’initiative du peuple, je l’imagine mal voter pour ou contre lui-même. Et si demain Macron propose une hausse du smic de 20% par referendum, j’imagine mal le non l’emporter. Cet argument ressortira sans doute si le président fait une consultation populaire à l’issu de son « grand débat ». Oui, celui-là même où el Presidente va de salle en salle pour parler pendant 6 ou 7 heures à la manière d’un Maduro (oui, elle était facile celle-là).

« Oui mais les Suisses, c’est pas pareil. Déjà, c’est des Suisses, et il y a de la neige, et c’est pour ça qu’ils s’entraident et qu’il y a moins de polémiques que chez nous. Voila. »

Si le système démocratique suisse est plus avancé que chez nous, il n’y a pas a argumenter là-dessus. D’ailleurs, à l’instar d’un cher ami, je prône la déclaration de guerre à la Suisse suivi de notre capitulation sans conditions dans la foulée. Genre sur Tweeter pour avoir l’historique des messages. On deviendrait peut-être un nouveau canton.

Mais peut-être que le ton monte vite chez nous précisément parce qu’on est consulté que tous les 5 ans, et encore, le scrutin est bâillonné par le « {([vote utile])} » (la haine monte en moi rien que de l’écrire). Peut-être parce qu’on a toujours les mêmes dispensés de sports en col blanc qui nous représentent et ne manquent jamais une occasion de nous rappeler combien ils sont intelligents, et nous pas, puisque si c’était le cas, on serait d’accord avec eux. Parce que lorsqu’un nouveau arrive à percer, il a  Rothschild derrière lui ainsi qu’un stage de ministre de l’économie. Parce que même si un élu en place avant ma naissance a été condamné et s’est exilé au Canada un an, il peut quand même rentrer au Conseil Constitutionnel (#exemplarité). Parce que le débat est réduit et polarisé entre les gentils et les méchants… Pardon, entre les raisonnables et les populistes (est populiste toute personne qui sort du spectre allant du PS à LR; soit un gros paquet de monde en fait). Parce que les médias font leur beurre en titrant sur des tweets d’hommes politiques qu’ils ressassent en boucle sur les chaînes de rabâchage en continu. Parce que tous les jours des éditorialistes spécialistes en spécialités  prêchent ce qu’on doit penser. Parce que ces mêmes « journalistes » se cachent derrière l’attaque de la démocratie dés qu’ils voient poindre la moindre critique à leur égard. [Liste non exhaustive]

Bref, les tenants de la représentativité sont basiquement des gens qui ont fait carrière grâce à elle. Idéologiquement, ils sont tous issus de dogmes productivistes alimentés par el famoso « Il n’y a pas d’alternative » de Tatcher à la fin des années 70. Je ne pense pas que ce soit avec eux que la démocratie directe et l’écologie avanceront.

Je te laisse quelques liens si tu veux méditer plus avant sur tous ces sujets.

Gros bisous.

La sagesse des foules expliquée par Dirty Biology, ou pourquoi, Cher Journal, tu es un outils qui contribue à cette sagesse !

Mon héros à moi : Defakator ! Il  a fait deux épisodes sur la démocratie (2 x 1heures) et un tuto sur la détection des arguments fallacieux (avec des falafel).

Les arguments fallacieux : 25 minutes

Thinkerview : une chaîne que j’adore parce qu’elle au gens le temps de s’exprimer. Ici, Alexandre Langlois, syndicaliste et policier (l’est-il toujours?).

Et une autre toute récente de la chaîne au cygne noir :

 

Une vidéo d’Amnesty International sur le droit de manifester.

Science4all : 34 épisodes sur la démocratie passée aux cribles d’un mathématicien doctorant en théorie des jeux. Quand les mathématiques côtoient la philosophie.

Un peu de lecture.

Un article Wikipedia retraçant l’évolution du PIB en France. Ou comment celui c -i est passé de 400 à 2200 milliards d’euros alors que nous fêtons les 40 ans de la « crise » économique saupoudrée de deux révolutions industrielles : la micro informatique et internet. Vivrait-on dans un système ne fonctionnant correctement que lorsque le tiers de la population est passée par les armes et que les femmes sont cantonnées dans la cuisine ? Y a-t-il captation de la plus valu ou comme le dise sobrement les gilets jaunes : où est l’argent ?*

Wikipedia – Produit intérieur brut de la France

*1 élément de réponse  : le service de la dette au profit des banques qu’on a sauvé avec nos impôts.

La Commission des Droits de l’Homme de l’ONU s’intéresse à nous :

>France: des experts de l’ONU dénoncent des restrictions graves aux droits des manifestants «gilets jaunes»

Laisse donc un mot.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s