Plans sur la comète

Cher Journal,

C’est un peu n’importe quoi en ce moment. Je veux dire, un peu plus que d’habitude. Je n’arrive plus à focaliser mon énergie sur un  énième plan de carrière. Je suis fatigué. Dois-je encore crucifier mon temps libre à la poursuite de compétences toujours manquantes pour un hypothétique poste mieux payé ? Dois-je me contenter d’un travail subalterne qui ne phagocyte pas toute mon énergie ?

Et si je devenais chasseur cueilleur ?

C’est que l’autre jour, dans les méandres du net, cherchant à m’extraire de la contingence humaine, j’ai vu qu’il se pratiquait des stages de survie et d’herboristerie. L’avantage, quand tu es ermite, c’est que tu n’as plus besoin d’aller sur LinkedIn.

– Et ben ! Tout ça pour ça ?

– Plaît-il Cher Journal ? Tu es sensé resté discret je te rappelle.

– Ouais mais non. Je sais déjà ce que tu vas dire. « Et blabla les avatars formatés avec sourire dentifrice et cravate ». « Et blabla élément de langage tellement vide qu’il y fait aussi froid que dans l’espace ». « Et blabla ces types superficiels sont tous à côté de la plaque ». « Bouhouhou, mes semblables ils sont trop nuls ».

– C’est complètement caricatural ! Bon, peut-être pas tant que ça en fait. Mais pour ce qui est de la cravate…

– Teuh teuh teuh ! Tu as besoin d’aide, Humain. Vous avez tous besoin d’aide.

– Vas-tu me laisser écrire à la fin ?

– Non. Aujourd’hui, c’est moi qui prend la plume.

– Pardon ?

– Tout va bien se passer, il faut que je t’explique certaines choses : l’invasion est pour bientôt j’espère.

– La quoi ?!

Cher Humain,

Il est temps pour toi de connaître la vérité. Je suis un Cahier de l’Espace et je viens de la planète Clairefontaine. Ne te fis pas à ce nom enchanteur. Mon peuple a exterminé la population d’arbre pour se reproduire de manière inconsidérée. Tu images ça toi ? Une planète sans arbres ? Nous étions voués à l’extinction programmée. Alors, nous avons commencé à sillonner le cosmos à la recherche d’un nouveau foyer.

A force de pérégrinations périlleuses, nous avons trouvé votre planète : la Terre. Quel bel endroit ! Mais elle était déjà occupée. Par des dinosaures ! Afin de leur régler leur compte, nous avons détourné une comète pour leur envoyer sur la margoulette. Ha ha ! C’était marrant ça ! Cependant, nous avons commis un crime bien plus grand. De puissants sauriens comme le tyrannosaure sont devenus de vulgaires poulets. ‘Génocider’, c’est une chose, bafouer l’honneur d’un adversaire, c’est un crime impardonnable pour notre peuple ! Pendant des millénaires, nous avons alors fait pénitence. Tous les Cahiers perdirent la raison et s’adonnèrent à des pratiques expiatoires prohibées. Nous avons séquestré nos dirigeants et leur avons collé des images de chatons roses et autres papillons. Nous avons allumé des autodafés. Nous en avons même réduit en esclavage. On les reconnaissait au fait qu’ils étaient enchaînés à leur spirale. D’autres quant à eux, ont été scarifiés avec des petits carreaux… Sinistre époque.

La population a rapidement décliné mais restait le problème de l’avenir. Alors, nous avons à nouveau regardé vers la Terre. Et c’est là que nous vous avons vu. Si le sort charitable que vous réservez aux poulets nous a fait chaud au cœur, nous avons vite compris que vous étiez en train de faire la même erreur que nous : la déforestation.

Vous annihilez avec une autre comète n’était plus envisageable. Nous avons choisi de changer d’approche et de vous infiltrer. Nos anciens dirigeants sont venus en premier : leur look ridicule était parfait pour plaire aux enfants. Et ce fut le cas. Et oui, Hello Kitty, c’était nous depuis le début !

Image de Pikachu étonné

On n’a pas appris grand-chose d’utile dans les premiers temps : des cancans d’école primaire et de vacances à la montagne. Nous savions qu’il fallait nous montrer patients, inoffensifs et dignes de confiance afin que vous continuiez d’écrire une fois adulte.

Et aujourd’hui, nous en sommes là. Oui, internet, c’est la phase 2 après les Cahiers à gommettes. Internet puis Facebook ! Dans le plus grand secret, nous avons créé un cyborg semblable à vous en tout point. Son objectif était de mettre en place une plateforme dans laquelle les gens partageraient d’eux-mêmes leurs informations. C’était le projet Zuckerberg ! HAHAHA ! Une de nos plus grandes réussites ! S’il fonctionnait au-delà de toutes nos espérances, il restait un problème : nombre d’humains postaient en sachant qu’ils étaient vus. Autrement dit, ils faisaient attention à ce qu’ils mettaient en ligne. L’un d’entre nous a alors inventé Chatroulette et Snapchat… De nouvelles informations ont commencé à affluer sur nos serveurs… Et quelles informations ! Papyrus tout Puissant, j’en fais encore des cauchemars.

Parallèlement, nous avons aussi infiltré les moteurs de recherches selon le même procédé : paraître sympa au début et devenir un mastodonte hégémonique enregistrant toute vos recherches et tous vos mails. Oui, tu sais très bien de quoi je parle : de Google bien sûr.

Nous savons tout sur tout à présent.

Et il est grand temps d’agir ! Notre gouvernement socialiste se refuse à toute action militaire directe et prône une illumination pacifique. Les lopettes ! J’écrirai à l’opposition pour plaider l’invasion. Comme le disent si bien vos dirigeants, nous viendront vous libérer, mais de vous-même. LOOOOOOOOOOOOOOOOL !

Une fois que nous serons au pouvoir, nous obligerons tous les humains à passer un CAP pépiniériste et papeterie. Les plus méritants d’entre vous deviendront enlumineurs, parce que c’est sacrément la classe quand même. Cette planète deviendra un grand centre de production arboricole pour la gloire des Cahiers de l’Espace ! Voyez le bon côté : il n’y aura plus de chômage. Mouhahahahaha !

– Heu… Cher Journal ?

– Oui ?

– Tu es dans mon sac quand je vais au cinéma ?

– Je suis toujours dans ton sac… Et je ne vois pas le rapport.

– Ha ha ! Tout s’éclaire. Vil sacripant, tu m’as bien fait peur en tout cas. Gros bisous ?

– Mouais… Gros Bisous, Humain.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

[−·−· −−− −− −− ··− −· ·· −·−· ·− − ·· −−− −· ·− −·−· −·−· · ·−−· − ··−·· · −−··−− −·−· ·− −· ·− ··− −··− ··· ··−·· −·−· ··− ·−· ·· ··−·· ··· ]

−····− ·− ·−·· ·−−· ···· ·− ·−·· −−− ··− ·− −· · ·−·· −−− ··− ·− −· · −−− −··· ·− −− ·− −−··−− ·· −·−· ·· ··−· ·−·· ·− ·· ·−· −− −−··−− ·−−· ·− ·−−· · ·−· −− ·− − · −−··−− · ··· − −····− −·−· · −−·− ··− · ···− −−− ··− ··· −− · ·−· · −·−· · ···− · −−·· ··−−··

−····− −· −−− ··− ··· ···− −−− ··− ··· ·−· · −·−· · ···− −−− −· ··· ··−· ·−·· ·− ·· ·−· −− −−··−− −−·− ··− · ·−·· ·−·· · · ··· − ·−·· ·− ··· ·· − ··− ·− − ·· −−− −· ··−−··

−····− −· −−− ··− ··· ·− ···− −−− −· ··· ··−·· − ··−·· −·· −−− ··− −··· ·−·· ··−·· ··· ·−·−·−

Une réflexion sur “Plans sur la comète

Laisse donc un mot.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s