Endgame du Roi de la Nuit : le sens et le spectacle.

Cher journal,

Ce mois-ci, double finish pour deux grandes sagas amorcées il y a 10 ans. D’un côté, Avenger Endgame qui clôt 21 films. De l’autre, Game Of Thrones et la bataille contre le Roi de la Nuit. On débriefe, et on spoile !

 

Jon, Tonny Stark et jacouille la Fripouille regardent vers l'avenir.
Donnerais-je moi aussi dans la surenchère ?

 

Titre : Avenger Endgame

Des frères Russo

Avec : Tout plein de beau monde !

Genre : Film sans aucun enjeux.

L’argument officiel.

« Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d’un des chapitres de l’Univers Cinématographique Marvel »

Ouah ! La dernière fois que j’ai lu un synopsis aussi pourri c’était ceux de Star Wars VII et VIII. Ça commence très fort !

Je vous fais un pitch de mon cru.

Le Terrible Thanos a mis son plan a exécution : la population de l’univers a été divisée par deux ! Les Vengeurs sont grognons et vont tenter encore l’impossible pour ressusciter tout le monde.

Ce que j’ai vu.

Les Vengeurs, guidés par leur soif de vengeance et aidés par une impressionnante cascade de coïncidences, vont casser la figure à Thanos. Fort affaibli après que celui-ci ait cassé son gant magique, il meurt rapidement. 5 Ans plus tard, le temps que la fille de Stark ait pu grandir pour nous offrir des scènes trotro choupis, une nouvelle coïncidence libère l’Homme Fourmi de la dimension Bullshit : une dimension tellement quantique qu’elle peut être soit celle de Bob L’éponge soit celle de Schrödinger. Je vous laisse deviner. Ça débat alors beaucoup au sein des survivants, il y a tout plein de mots de compliqués, des blagues et des clashs sur les anciens films. Parce que Marvel gère correctement les voyages dans le temps et ils vont nous le prouver.

Conclure une saga en sortant un voyage dans le temps de derrière les fagots est la pire chose à faire. Pour la simple et bonne raison que ça désamorce tous les enjeux qui ont été amené avant (21 films je rappelle). Les Vengeurs peuvent intervenir n’importe quand pour modifier n’importe quoi.

Sauf qu’apparemment non. Le film nous explique d’abords que changer le passé n’a pas d’incidence sur le présent. Mais après on nous explique qu’il y a des univers parallèles. Mais à la fin, il ne sont pas si parallèles que ça vu que Capitaine Amérique reste dans le passé et vieillit dans sa propre ligne temporelle. En fait, le récit n’a pas de cohérence interne. C’est un peu comment ça arrange les besoins du scenario.

Les Vengeurs retournent donc dans différentes époques pour récupérer (encore) les pierres d’infinités. Et ils y vont aux pires moments, l’occasion d’utiliser une technique narrative que j’affectionne particulièrement : el famoso copié-collé de la NO$TALGIE. Les frères Russo remontrent des extraits de leurs films avec les héros du futur dedans.

Tout le monde réussit mais il y a un couac. Et non, ce n’est pas la mort de la Veuve Noire. Elle n’est ni barbue, ni riche et sans grosse armure, donc on s’en branle. Le cyborg Nébula n’a pas activé la navigation privée et s’est connectée à son soi du passé ! Thanos du passé sait tout et échange les deux Nébula ! Holala !

Les Vengeurs réassemblent le gant magique et Hulk, le plus résistant de tous, s’en sert pour ressusciter l’univers. Mais voila que Thanos du passé surgit avec son vaisseau depuis la machine à remonter le temps réactivée par la Nébula du Passé qui est maintenant dans le présent !

Temps mort ! Thanos maîtrise donc la miniaturisation comme l’Homme Fourmi et peut se balader dans la dimension bullshit sans le carburant Osef, rare et limité, qu’utilisent les Vengeurs ?

Mais on s’en fout ! On veut la grosse bagarre en images de synthèse ! Avec tous les héros dedans ! Comme … Comme dans le film d’avant en fait…. Pif ! Paf ! Badaboum ! Après ce grand shooting où chacun prend une pose classe sur fond vert et où un subtil passage de main est orchestré, l’Homme de Fer subtilise le gant à Thanos ! Il s’en sert pour le faire disparaître lui et son armée ! Mais pas Gamora. Le gant magique sait qu’elle vient de changer de camps. Ho non ! Tony Stark agonise ! Car un simple(?) humain ne peut résister à la puissance du gant magique ! C’est tragique ! Si seulement il y avait un géant vert qui s’est servi des pierres qui peuvent tout faire pour reprendre le gant et soigner son ami ! Ou une blonde surpuissante alors ! Ou un magicien qui maîtrise la pierre du temps ! Ou une machine qui permette de le remonter ! Malheureusement, le scenario a décidé qu’il fallait un moment triste (ou que Robert Downey Jr coûtait trop cher). Plus aucune des règles mises en place par la narration ne s’applique.

Fin.

C’était. Tellement. Long.

En fait, chaque scène, chaque ligne de dialogue ne sert qu’à ‘justifier’ pourquoi le film prend les directions les moins évidentes. J’avoue que ce ne doit pas être simple de reprendre une histoire avec autant de héros et autres artefacts surpuissants. Mais puisqu’il s’agit d’une saga tellement bien écrite, ce genre de détails n’auraient-ils pas du être détectés en amont, pendant une séance de je ne sais pas moi, d’écriture par exemple.

 

***

 

Titre : Game of Thrones – La Longue Nuit

De D.B. Weiss et David Benioff

Avec : Tout plein de beau monde !

Genre : Game of Thrones

L’argument :

L’Alliance du feu et de la glace s’est retranchée à Winterfell pour affronter l’armée des morts menée par le Roi de la Nuit. Ça sent le sapin. J’espère que Sansa, Danaerys et Jon Snow vont mourir !

Ce que j’ai vu :

La bataille est imminente et les plus grands généraux de Westeros se sont mis d’accord pour prendre les décisions les moins efficaces du monde. Mais ça rend bien à l’écran. Après, vu ce qui leur arrivent en face, on peut considérer que partir avec panache est une option. Les hordes de zombis submergent bientôt les murailles et se ruent sur les personnages principaux acculés ! Mais ils ne peuvent rien contre leur armure en scenarium !

Grâce à la technique de déplacement instantanée largement développée dans la saison précédente, Arya se téléporte derrière le Roi de la Nuit ! En bon assassin ninja de film, elle crie pour annoncer son attaque ! Celui-ci utilise ses techniques de Unagi pour la bloquer ! Mais Paf ! Contre Unagi d’Arya ! Elle le poignarde et tue toute l’armée des morts d’un coup ! Monsterkill Combo ! Il ne reste plus que 20 personnes a Winterfell.

Au second visionnage, c’est mieux passé. Prises indépendamment, j’ai trouvé chaque séquence plutôt jolie, immersive et vraiment chiadée. Mais l’ensemble ne sonne pas très juste. Le fait qu’il n’y ait que si peu de victimes parmi les personnages principaux me laisse dubitatif. C’est Game of Thrones Crénom !

Je n’ai pas compris le traitement de Mélissandre. On l’a découvre fanatique et on la quitte en pleine de crise de foi : ces pouvoirs fonctionnant toujours alors que ces croyances vacillent. Et là, Pouf ! Sa psychanalyse a eu lieu hors chant, tout va bien, elle justifie un destin pour Arya au dernier moment et meurt.

On découvre enfin le vrai grand pouvoir de Jon Snow. Un mur, quel qu’il soit, acquiert l’immunité au souffle de dragon zombi si Jon Snow se trouve derrière. S’il était resté sur le Mur, les Marcheurs Blancs ne seraient jamais passés. En vrai, c’est un ami qui m’a fait la remarque. J’ai quand même beaucoup aimé cette scène avec le dragon a la gorge arrachée et du feu bleu tout partout. Question annexe : est-ce que les dragons zombis produisent une meilleure combustion ?

Et on en est là. Les « gentils » n’ont plus d’armées. Le Nord est transformé en Réserve Naturelle pour bacilles de pestes à moins de tout cramer rapidement. Les prêtres rouges ont disparu (une pensée pour toi Portos de Kir) et Cersei est plus puissante que jamais.

Je hasarde une hypothèse : Cersei va diviser son camps à cause de sa folie et je vois bien Qyburn faire un truc bien sale. Bronn va peut-être même tuer la reine. J’espère que Sansa, Danaerys et Jon Snow vont mourir et qu’on va revoir les Enfants de la Forêt.

***

 

Plaît-il Cher Journal ? Pourquoi ce titre mystérieux au sujet du sens et du spectacle ?

Je suis un peu triste que le scénario et la cohérence interne d’un récit passent constamment  à la trappe. Les réalisateurs et producteurs recherchent la scène la plus marquante ou plaisante pour le spectateur fan. Autrement dit, chaque licence devient prisonnière de ce qui a fait son succès.

Pour Marvel il s’agit de montrer des personnages à l’accoutrement bigarrés dans des situations toujours plus héroïques. Donc, peu importe l’histoire pourvu qu’il y ait un fond vert, des explosions, une chœur grandiloquent et un méchant trétré méchant.

Pour Game of Thrones, il faut surprendre le spectateur à tout prix en le prenant à contre-pied. On a donc des héros étrangement invincibles quand d’autres tombent plus ou moins gratuitement (Littlefinger à la saison d’avant), un duel Jon Snow contre le Roi de la Nuit amorcé mais finalement non, etc.

Ces mécanismes deviennent des ficelles évidentes et entravent le déroulement d’une histoire par un cahier des charges marketing qui se voient à l’écran. Alors oui, avec une débauche de moyens ça reste techniquement très agréables regarder. Mais je trouve ça insipide. Un peu comme la photo d’un bel hamburger sur une affiche et sa tronche et son goût quand c’est moi qui le commande.

Gros Bisous.

2 réflexions sur “Endgame du Roi de la Nuit : le sens et le spectacle.

  1. Hell Yeah.
    Totalement d’accord sur Marvel, + plusieurs points de game of thrones que je n’aurais pas souligné. En effet ça se tient. Après je pense que c’est Jaime qui va tuer Cerseï. Bavoui, le frère amant qui tue la femme de sa vie tant qu’à faire… Mais nous aurons d’autres débats sur tout ça, of course. Pleins d’autres théories dans ma tête.

    J'aime

Laisse donc un mot.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s