This is fine

Cher Journal,

Mais où étais-tu passé ? Je suis en tout cas bien content de remettre la main sur toi. Il faut à tout prix que je te raconte toutes les péripéties qui me sont arrivés depuis janvier ! J’aurai pu faire une liste en forme de top très en vogue mais j’ai préféré garder l’ordre chronologique.

Décembre 2019, je reçois un message du Pôle Emploi. Ceux qui vivent dans la précarité savent qu’un message de Pôle Emploi arrive avec la prestance et le charisme d’un nazgul sur une monture ailée. Avec la réforme chômage, l’accès au droit a été durci. Là où avant, chaque jour travaillé permettait de recharger ses droits. Aujourd’hui, chaque jour travaillé charge les droits d’un nouveau compte qui se débloquera si les 900h de travail sur les 24 derniers mois sont atteintes. Ce truc va propulser dans la merde des centaines de milliers de personnes. Est-ce que ça va rendre plus attractif des emplois précaires, insalubres, infamants, mal payés ? Oui \o/

Toujours en décembre, alors que j’attaquais un deuxième boulot en cuisine, mon dos a décidé que en fait non. Paf ! Lombalgie de l’enfer qui n’est autre qu’une rechute de l’hernie discale d’il y a deux ans. Le traitement est lourd : cortisone, anti-inflammatoire, codéine, somnifère, décontractant musculaire. 3 semaines alité et une angine en bonus. Histoire d’être régulièrement secoué de quinte de toux. L’occasion de découvrir, ébahi, l’ensemble des muscles sollicités par cette action.

Janvier 2020. Ha la nouvelle année et toutes ces promesses de meilleur, de santé, de prospérité, de renouveaux. De renouveaux des emmerdes en l’occurrence. Cette fois, c’est la CAF qui me contacte. J’apprends qu’il y a une erreur en ma défaveur, je dois rendre 300 et quelques euros. Je n’ai plus droit aux APL car il y a deux ans, j’ai gagné l’incroyable somme de 1300e net pendant 9 mois, avant d’être licencié en rupture conventionnelle antidatée supplément menaces.

Pour continuer avec les bonnes nouvelles, la santé de mon grand-père s’est fortement détériorée. Ce qui lui a valu, à lui ainsi qu’à la famille, de pénibles séjours aux urgences. Moi, j’étais toujours en PLS et je faisais mon possible pour faciliter la vie de ceux qui étaient au front.

Puis ma mère a fait un séjour aux urgences aussi. Plus de peur que de mal fort heureusement.

Avec février, je reprends péniblement le chemin du boulot. Mon dos va mieux mais je dois encore faire très attention. En gros, je ne peux pas m’assoir, ni rester statique trop longtemps et je dois m’étirer plusieurs fois par jour. La rééducation va être encore longue et je commence à peine à refaire du « sport » : des séances très légères pour me remuscler la ceinture lombaire et abdominale. Sans trop forcer, sans quoi je risque d’enflammer le nerf sciatique et de refaire une lombalgie. Je dois aussi faire attention à la hernie qui se résorbe lentement. De même, trop de stress sollicite les muscles ce qui peut occasionner une pression douloureuse sur cette zone. Haha !

Tout récemment a eu lieu un terrible drame. Près de chez moi. Tout près. Vraiment tout près. Je ne m’étendrais pas plus sur ce sujet. Je dirai simplement que drame, n’est pas le bon mot et que d’ailleurs je ne sais pas lequel aurait sa place ici. Mon niveau de vigilance a augmenté, mes nuits se sont raccourcies, mais je m’étonne de gérer tout ça plutôt bien. J’ai quand même pris rendez-vous avec ma psy pour en parler. Je dois faire des roulades pour esquiver les journalistes et j’envisage d’électrifier la cage d’escalier pour les chasser. On n’en est à un par jour en ce moment. Cette noble profession en manque de scoop pour revaloriser leurs encarts publicitaires est prête à toutes les bassesses et à toutes les indignités pour obtenir de menus informations. Avec leurs questions biaisées, c’est comme s’ils voulaient faire rentrer les témoignages dans un moule digne d’un sketch du Groland. J’ai également eu droit au numéro du peuchère qui ne veut pas faire ça mais qui a été forcé par son patron, holala la pauvre victime…


Astuce Empathie de Cher Journal :

Salut les kids !
Tu as un proche qui n’est « que » le voisin d’un évènement innommable ? Alors évite les blagues bien dégueulasses et la fascination morbide. C’est normal d’avoir envie d’en plaisanter, ça permet d’atténuer. Mais pour celui qui a été pris dans la déflagration, c’est pas cool ! Tu n’es pas obligé de parler, tu peux juste demander si ça va et éventuellement être à l’écoute quelques minutes. N’oublie pas ces mots importants pour être un winner : « être à l’écoute » !




Sinon, pas plus tard que cette après-midi, en allant acheter mes boules chocolatées fourrées à la cacahuète, j’ai pu assister à un mini départ de feu dans une école : dans un angle mort, quelques aiguilles de pins et quelques pignes flambaient joyeusement. Les aiguilles n’auraient pas fait grand dégât mais les pignes peuvent éclater et propulser des projectiles incandescents jusqu’à 200m. Une dizaine de badauds étaient là, impuissants. Ils avaient vidé leur bouteille en vain. J’ai donc escaladé la grille et éteint les flammes qui restaient avec mon pied, dispersant les cendres. Alors que je faisais le chemin inverse, la police municipale est arrivée et nous leur avons expliqué la situation.

Meme: This is fine - image virale internet. Dans une maison en feu et en enfumée, un chien anthropomorphisé, vêtu d'un chapeau et assis devant une tasse, s'exclame calmement : "Tout va bien"



Alors, moi je veux bien que ma vie soit comme un jeu vidéo, de plus en plus dure. Mais dans les jeux vidéos, il y a une récompense à un moment donné. Une épée magique ? Une nouvelle compétence ? Un point de sauvegarde ?

PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF ! Je vais me coucher. Voila.

Gros bisous.


Laisse donc un mot.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s