Lecture estivale – Marc Aurèle

Cher Journal,

Difficile pour moi de trouver du temps pour t’écrire en ce moment. J’avais pour ambition de faire un billet profond et impactant en me basant sur les « Pensées pour moi-même » de Marc Aurèle mais je n’ai même pas achevé sa lecture !

C’est pourtant une œuvre à la forme résolument moderne ! Les pensées se suivent comme autant de petits paragraphes numérotés. Ne manque que le bouton « j’aime ». À ce propos, ça me fait penser… Vérifions !

C’est un peu décevant.

Revenons au sujet qui nous intéresse. Pour ce que j’en ai compris, le stoïcisme est une des grandes philosophie de l’Antiquité. Avec notre culture moderne, on pourrait la juger paradoxale puisque cette école de penser voue un culte à la Raison. La raison est le fruit de notre génie intérieur (ou principe directeur) qui nous lie aux divinités. Pour lui faire honneur, pour vivre en accord avec lui, il convient de connaitre la Nature (l’Univers) afin d’éviter tout ce qui est inutile ou qui parasite son destin. En effet, la Nature étant perçu comme quelque chose de raisonnable quoique inaccessible à notre compréhension, les stoïciens en déduisent que la place de chacun est en quelque sorte préméditée et qu’il faut s’en accommoder au mieux. Pour ce faire, il ne faut pas se laisser submerger par ses émotions, par ses peurs, par ses euphories, par ses désirs, etc.

Il convient donc de revisiter ses jugements moraux, notamment sur ce qui est bien ou mal, afin de ne pas se laisser affecter par n’importe quoi. Dans l’idéal, il ne faut pas se soucier des choses sur lesquelles on n’a pas d’emprise. Un nouveau slogan pour Pôle Emploi ?

Pour en revenir sur le forme, c’est le genre de production qui se rapproche de la catégorie « une pensée inspirante par jour ». Et d’ailleurs, une recherche sur Google image avec les termes « Marc Aurèle citation » vous fournira bon nombre de maximes inspirantes prêtes à l’emploi. Je vais essayer d’en faire quelques une moi aussi ! Mais avec des moins connues…

Livre IV – Trop dark !
Livre IV
Livre VI – La Mère Russie approuve.
Livre IX
Livre VIII
Livre V

Évidemment, j’ai mis l’accent sur des préceptes plus contraignants ou dérangeants mais c’est parce que j’aime bien tacler le prêt-à-penser philosophique ou religieux qui ne repose que sur l’argument d’autorité. Quand bien même, le thème de la mort revient beaucoup dans les pensées de Marc Aurèle et la forme en paragraphe en fait un ouvrage difficile à lire sur le longueur. Sans compter le style antique.

Ne me reste plus qu’à te saluer Cher Journal, j’espère avoir bientôt plus de temps pour me consacrer à des billets plus conséquents. Je suis un peu sur ma faim.

Gros bisous.

Laisse donc un mot.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s